Vous êtes ici : Accueil > Le guide > 06 - Qui est ostéopathe pour les animaux ?
Publié : 12 décembre 2012

06 - Qui est ostéopathe pour les animaux ?

Depuis le 2 Aout 2015, une ordonnance modifie les décrets relatif à l’ostéopathie animale, voici dans l’Ostéo4pattes, le résumé et lien pour l’ordonnance :
http://revue.osteo4pattes.fr/spip.p...

Un jour ... , après parution des décrets ... quand ?

Plus de Trois ans après la loi, les décrets d’application ne sont pas parus, mais, ils prévoient qu’un jour existera au niveau de chaque région à l’ordre des vétérinaires, une liste des ostéopathes animaliers.

Cette liste sera régie ... on ne sait maintenant pas comment.

En attendant, vous trouverez des ostéopathes qui continuent à vivre dans le flou de l’absence de loi. Ce sera donc le bouche à oreille qui sera votre seul garant.

Toutefois quelques repères pour s’aider :

L’origine professionnelle :

- Vétérinaires : au terme de la loi tous les vétérinaires sont ayant droit en ostéopathie, mais cela ne fait pas d’eux pour autant systématiquement de bons pratiquants en ostéopathie.
- Ostéopathes humains : cela leur garantit une bonne connaissance de l’ostéopathie mais en aucun cas une connaissance assez sûre de l’animal (comportement, anatomie, physiologie, cas d’exclusion, ...).
- Ostéopathes animaliers issus du bac ... le flou est encore plus complet puisque certains ont une formation très courte, d’autres plus longues, certains ne pratiquent que du structurel etc ...

La durée d’exercice :

Il est bien évident que dans les conditions actuelles, la formation sur le tas prend une grande importance, et pourtant même si il semble évident que plus on a exercé longtemps et plus on en sait dans une discipline qui confine à l’art médical, ce n’est pas toujours vrai tant certains peuvent musarder en cours de route et d’autres brûler les étapes ...

La formation :

Deux grands domaines :
- L’apprentissage fondamental (anatomie, physiologie, pathologie, etc ...)
- L’apprentissage de la philosophie ostéopathique et des techniques propres à chaque espèce.

La durée de formation pour faire un ostéopathe qui soit comme le préconise l’OMS un praticien de première intention [1] nous semble au minimum de 5 ans à temps plein.

Soit depuis le bac une formation de type Master. Et pour un professionnel déjà formé à la clinique et à la gestion des patients trois ans à temps partiel [2] semblent suffisants, très orienté ostéopathie pour les vétérinaires, très orientés anatomie comparée, pathologie comparée et techniques spécifiques pour les ostéopathes humains.

Les techniques utilisées ...

Sélectionner un candidat ostéopathe sur les techniques qu’il utilise est tentant. Nous avons vu que le panel de techniques utilisables en ostéopathie est riche. Il existe toutefois une fracture entre ceux qui n’annoncent que des techniques structurelles et les autres.

Si vous avez lu les chapitres précédents, vous savez déjà que notre point de vue ici, cherche à passer au dessus des clivages :

- Holiste et globale : l’ostéopathie ne soigne pas un symptôme, mais tout le corps dans son entier. Et l’intérêt justement de l’ostéopathie est par exemple de pouvoir relier le mal de dos actuel de votre cheval à sa tendance colicarde, etc ...

- Plusieurs types de techniques valent mieux qu’une. Quand le structurel n’est pas indiqué ou bien s’annonce difficile sur tel ou tel animal alors il faut savoir faire du crânien, du viscéral, du fonctionnel ou autre .... A l’inverse ne pratiquer que des techniques fonctionnelles peut s’avérer insuffisant pour certains cas. Malgré tout, à titre personnel, en tant que client, vous pouvez être tenté plutôt par le structurel parce qu’on voit et comprend mieux se qui se passe ou plutôt par le fonctionnel parce que cela semble moins tordre votre animal .... Il existe quand même une latitude de choix et prenez bien l’ostéopathe qui correspond le mieux à votre sensibilité.

- Une ou plusieurs espèces ? L’ostéopathe est-il meilleur parce qu’il est spécialisé dans une espèce ? Mon avis serait de dire qu’au contraire plus le panel d’ouverture est large et plus l’essence même de l’ostéopathie a de chance d’être bien comprise ... et puis même les poules y ont droit non ?

Ensuite tout est question de convenance personnelle : prix, proximité, disponibilité, écoute, etc ...


PrécédentSuiteSommaire


Notes

[1Qui doit pouvoir dire s’il est compétent pour ce cas avant même de commencer à travailler et savoir quand et comment référer le cas échéant

[2Notre proposition : 30 jours par mois * 3 ans plus des stages et un mémoire