Vous êtes ici : Accueil > Le guide > 14 - Quel recours quand cela se passe mal ?
Publié : 13 janvier 2013

14 - Quel recours quand cela se passe mal ?

"j’ai eu un problème sur mon animal après la consultation, je n’arrive pas à communiquer avec l’ostéopathe qui a soigné mon animal, il m’a entraîné dans un discours que ne ne comprends pas, etc ..."

Dans ces conditions, la meilleure résolution de problèmes est toujours la concertation, la plupart des acteurs sont de bonne foi, éventuellement maladroits, éventuellement trop pressés. Mais n’hésitez pas à les relancer pour obtenir des explications, réparation si possible.

Si cela ne marche pas essayez éventuellement de parler de votre problème à d’autres ostéopathes (qui doivent être ni en conflit, ni en lien proche avec celui qui vous cause souci) ce qui permettra peut être de replacer la discussion dans son contexte.

Si après ces deux tentatives vous vous sentez encore en portez à faux et pensez qu’il y a eu un problème médical ou légal alors il vous faut actionner les leviers suivants

- pour l’aspect médical : L’assurance de votre ostéopathe, si le conflit est plus important l’ordre des vétérinaires
- pour l’aspect service : Que choisir ?
- pour un problème plus grave : L’autorité judiciaire.

Il est bien entendu que ces dernier recours ne doivent se faire qu’après mûre réflexion dans les rares cas graves, les conséquences de ces recours pouvant être importantes même si il s’avérait que vous aviez tort. Pour la grande majorité des cas, le recours amiable ou la mise en route de l’assurance du praticien est suffisant, ceci dit bien sûr vous êtes les seuls juges du respect de vos droits de citoyen et de consommateur.


PrécédentSuiteSommaire