Vous êtes ici : Accueil > Le guide > 11 - Après la consultation.
Publié : 13 janvier 2013

11 - Après la consultation.

Une fois la consultation terminée, normalement il doit vous être donné par oral un résumé de ce qui a été fait et trouvé par l’ostéopathe.

Si vous trouvez trop succinct, posez des questions. N’oubliez pas que parfois la façon de gérer un cas en ostéopathie est différente de ce que propose la médecine classique et qu’il peut être long de revenir aux fondements de quelque chose qui n’est guère passé dans la chose commune et que l’on a tendance à faire des raccourcis injustifiés. Encore une fois n’hésitez pas à faire clarifier les points qui vous paraissent bizarres par oral ou par la fourniture de références écrites.

Le site de l’ostéo4pattes par exemple contient plus de mille articles qui peuvent servir de référence ou d’explication.

Il doit aussi vous être donné une idée de l’évolution possible du cas de votre animal dans différentes hypothèses et dans chacune vous indiquer les moyens de réagir de façon adéquate. Là aussi, le mieux est toujours la discussion et n’hésitez pas à rappeler si quelque chose vous inquiète.

L’ostéopathie est un rééquilibrage global de l’organisme qui peut ne pas se faire dans l’ordre où on l’aimerait. Cela veut dire qu’il peut y avoir des réactions organiques suites aux manipulations.

Le plus souvent, ces perturbations sont légères et fugaces (quelques heures, rarement quelques jours), elles peuvent concerner la zone symptomatique ou n’importe quelle partie du corps. Quand cela se produit, si vous êtes prévenu et que cela ne semble pas grave un peu de patience suffit. Mais au moindre doute, vous devez réagir :
- en contactant votre ostéopathe.
- S’il n’est pas joignable dans des délais raisonnables, votre vétérinaire traitant.

Attention une aggravation peut être due :
- Au jeu normal d’équilibration du corps (90%) des cas.
- A une mauvaise manipulation (en principe rare)
- Au fait qu’en enlevant les compensations d’une pathologie plus grave et non encore mise en évidence par les différents examens, celle ci vient au jour plus fort.
- A la survenue d’un sur-accident ou d’une autre pathologie n’ayant rien à voir.

Mais dans les cas usuels, il n’y a souvent pas d’aggravation et l’effet plein d’une consultation se fait sur quelques jours. Vous aurez à noter l’évolution globale de l’animal et non pas celle du seul symptôme qui vous préoccupe pour savoir si il y a amélioration ou bien détérioration. Voici un article qui explique cette démarche :
- Global ou Analytique ?

A l’issue d’une dizaine à quinzaine de jours il est temps de faire le bilan avec votre ostéopathe et de conclure à l’échec ou à la réussite et de décider ensembles d’une deuxième consultation le cas échéant.

Normalement, il n’y a pas besoin de rapprocher les consultations et de les multiplier, l’ostéopathie en cela ne s’apparente pas à la kinésithérapie. Si l’ostéopathie est dans de bonnes indications, deux ou trois séances sont largement suffisantes.

Toutefois, les vétérinaires ostéopathes ont la chance de pouvoir pousser l’ostéopathie même dans des cas où l’indication est limite car aussi médicale. Dans ces cas là, nous nous sommes aperçus qu’il faut multiplier les consultations, parfois deux par jour pour passer par dessus les réflexes de douleur ou bien pour aider à la récupération d’un organe. Ainsi, de notre expérience :
- dans les cas d’accidents vasculaires cérébraux (AVC), les manipulations fonctionnelles rapprochées couplées aux traitements classiques accélèrent notablement la récupération.
- en cas de cervicalgie avec suspicion d’hernie discale, une manipulation fonctionnelle (du corps entier, pas du siège de la hernie ) tous les deux jours permet très souvent une récupération rapide.
- Les sarcoïdes du cheval avec une régulation quotidienne de la Force de traction médullaire finissent par tomber sans récidive, etc ...

Un jour il y aura des équipes mixtes fonctionnant en bonne intelligence et coopération : c’est l’idéal et cela deviendra la norme, je l’espère en tous cas ....


PrécédentSuiteSommaire