Vous êtes ici : Accueil > Le guide > 08 - Comment se déroule une consultation ?
Publié : 12 janvier 2013

08 - Comment se déroule une consultation ?

A ce stade, cela devient compliqué.

Nous avons expliqué que l’ostéopathie, ce n’est pas un ensembles de techniques codifiées qui nous permettrait de prévoir logiquement ce qu’il va se passer. Il y a des tentatives dans ce sens, mais en fait de notre point de vue elles ont tendance à faire perdre son âme à " l’art " ostéopathique.

Aussi nous ne pourrons qu’examiner quelques points et principes :

- l’ostéopathe utilise ses mains, euphémisme me direz-vous, mais a contrario, il n’utilise pas :
- s’il n’est pas vétérinaire, pas de médicaments pour endormir l’animal avant de le manipuler, ne prescrit pas de produit derrière, il n’en a légalement pas le droit, pas d’outils qui remplacent sa main.
- S’il est vétérinaire, il peut bien sûr mélanger les deux, mais là le jugement devient difficile, une manipulation accompagnée d’une infiltration ou de la prise d’anti-inflammatoires n’est que rarement une bonne chose sauf dans les cas très douloureux. Par contre, dans les cas qui ne sont pas directement du ressort de l’ostéopathie, comme une gastrite chronique, le mélange des deux points de vue est le bienvenu, pour exclure les contre indications ostéopathiques, et de toutes façons tout traitement prescrit derrière une équilibration du corps par ostéopathie en général se traduit par une meilleure efficacité des médicaments administrés et la possibilité de diminuer leur dosage d’un tiers (- 33%, expérience personnelle sur 10 années d’exercice mixte).

- Doit-il n’utiliser que cela ? .... je n’ai pas de réponse franche à cette question. Le "keep it pure, boys, keep it pure" du fondateur de l’ostéopathie à ses élèves avec le recul me semble signifier, qu’il ne faut pas voir l’ostéopathie comme une technique à placer entre de la chirurgie ou une médication quelconque mais bien comme une technique globale qui doit équilibrer tout le corps et dont il convient de parcourir tout le délicat mécanisme d’équilibration avec expertise. Toutefois une fois acquis ce mécanisme, et cette vision holiste du corps et qu’on la respecte, on ne peut empêcher :
- un ostéopathe vétérinaire de faire aussi son métier de vétérinaire,
- un ostéopathe d’ajouter le chant diphonique ou bien les mantras pour créer des vibrations infra sonores qui mettent tendons et muscles en vibration pour accélérer la détente du corps,
- De rajouter la médecine chinoise pour une meilleure efficacité sur le cas considéré
- un ostéopathe de chercher dans le psycho somatique la résolution des symptômes concernés, ou dans la communication intuitive pour les animaux pour essayer de comprendre le mécanisme d’apparition de la problématique.

Chaque méthode ajoutée devra un jour faire preuve de sa validité scientifique, et de sa synergie avec l’ostéopathie, mais, en attendant, nous avons déjà évoqué la difficulté de financer des recherches dans une médecine portée par les laboratoires pharmaceutiques, il conviendra pour chaque thérapeute et chaque patient de développer son esprit critique personnel sans rien exclure a priori.

- La consultation d’ostéopathie peut se résumer à cela :

- Détermination du motif et du but de la consultation. Avec l’expérience, c’est la partie qui me semble la plus importante dont la discussion fine permet de lever les malentendus qui pourraient persister.
- Anamnèse, c’est à dire recueil des antécédents pathologiques et médicaux.
- Test des articulations au sens large (interface entre deux tissus : l’épaule chez l’animal est la congruence entre l’humérus et la scapula, mais on parle aussi d’articulation entre le foie et le diaphragme).
- Détermination après les tests des dysfonctions primaires et secondaires, des chaînes lésionnelles et des dysfonctions à traiter en fonction des résultats des tests.
- Traitement en accord avec le schéma lésionnel.
- Re-test pour constater l’évolution des tensions vers la liberté de mouvement.
- Explication des dysfonctions trouvées et description de l’évolution probable et conseil pour que vous puissiez réagir en fonction des différentes hypothèses.

Selon les techniques utilisées, l’habitude de l’ostéopathe, la difficulté du cas, cela peut prendre de plus d’une heure à une dizaine de minutes seulement.

Mais deux principes importants :
- la consultation ne doit pas être douloureuse.
- elle doit être globale et rééquilibrer le corps et non pas seulement s’intéresser au seul symptôme motivant la consultation.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à vous faire expliquer ce que vous ne comprenez pas. Nous savons pertinemment que certaines façons de voir de l’ostéopathie sont en désaccord avec les explications habituelles de la médecine et certains raccourcis ou propos peuvent vous chiffonner car en désaccord avec ce que vous avez lu ou entendu. Nous avons forcément mené cette réflexion et pouvons vous la retranscrire pour qu’elle devienne compréhensible pour vous.


PrécédentSuiteSommaire


Voir en ligne : Déroulement d’une consultation sur l’ostéo4pattes